• SEINE-ET-MARNE
  • SEINE-SAINT-DENIS
  • VAL-DE-MARNE

Lire et voir

Sélections de ressources

Notre rubrique Se documenter

Médiagraphies

  • Bibliographie sélective sur la prévention de l’illettrisme, Canopé (CRDP)-académie de Grenoble, octobre 2013.
  • Bibliographie thématique en 13 chapitres, Centre régional de ressources illettrisme pour l’accès aux compétences clés, Lorraine, 2013.
  • Bibliographie de la rencontre professionnelle « Donner le goût des mots pour éviter les maux – Comment prévenir l’illettrisme ? », IUFM de Melun, mars 2012.
  • Bibliographie illettrisme, Espace régional de ressources sur l'emploi, la formation et les métiers (Errefom) de Basse-Normandie, 2012.

Notre vidéothèque

Vidéos de formation de l’académie de Créteil

  • « Travailler avec un public allophone », cycle automne 2013 des Mercredis de Créteil
  • « Plaisir de lire, nécessité d’écrire : comment prévenir l’illettrisme ? », cycle décembre 2011-janvier 2012 des Mercredis de Créteil
  • « Prévenir l’illettrisme pour créer les conditions de la réussite », assises académiques, décembre 2010

Vidéos en partenariat avec l’ANLCI et Défi métiers

Vidéos de l’ANLCI

Vidéos du réseau Canopé

  • À la lettre, film de Marianne Bressy, produit par Les films de l’autre côté, en coproduction avec Canopé-CRDP académie de Rennes et Canopé-CNDP national, 2013, 69 min.
  • « Français : orthographe – grammaire – vocabulaire », série de vidéos dans la collection « Les fondamentaux – des films agités pour bien cogiter », réseau Canopé, 2013.

Textes de référence

Au niveau européen

  • Recommandation du Parlement européen et du Conseil de l’Union européenne du 18 décembre 2006 sur les compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie (2006/962/CE) :
    « Le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne recommandent : que les États membres intègrent les compétences clés pour tous dans leurs stratégies d'éducation et de formation tout au long de la vie, y compris dans leurs stratégies en faveur de l'alphabétisation pour tous, […] afin d'assurer que : 1. l'éducation et la formation initiales offrent à tous les jeunes les moyens de développer des compétences clés à un niveau qui leur permette d'être préparés à la vie adulte et qui constitue une base pour de futurs apprentissages et pour la vie professionnelle ; 2. les mesures appropriées soient prises pour les jeunes qui, désavantagés dans leur formation en raison de circonstances personnelles, sociales, culturelles ou économiques, ont besoin d'être particulièrement soutenus pour réaliser leur potentiel d'apprentissage ; 3. les adultes soient en mesure de développer et d'actualiser leurs compétences clés tout au long de leur vie et que l'accent soit mis en particulier sur les groupes cibles identifiés comme étant prioritaires dans le contexte national, régional et/ou local, tels que les personnes ayant besoin d'actualiser leurs compétences ; […] 5. la cohérence de l'éducation et la formation des adultes soit garantie, grâce à l'existence de liens étroits avec la politique de l'emploi et la politique sociale, la politique culturelle, la politique en matière d'innovation ainsi qu'avec d'autres politiques concernant les jeunes, et grâce à la collaboration avec les partenaires sociaux et les autres acteurs concernés. »

Codes, lois et textes réglementaires

Code de l’éducation

Loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République

Loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013

  • « Annexe : rapport sur la programmation des moyens et les orientations de la refondation de l'école de la République
    […] La refondation de l'école de la République : orientations
    […] II. ― Une refondation pour la réussite éducative de tous
    […] Lutter contre l'illettrisme :
    3,1 millions de personnes sont en situation d'illettrisme en France. Ce sont 3,1 millions de personnes qui ne maîtrisent plus la lecture, l'écriture, le calcul ni les compétences de base pour être autonomes dans des situations simples de la vie quotidienne, alors même qu'elles ont été scolarisées en France. Les conséquences pour celles qui sont concernées sont souvent dramatiques : licenciement, éloignement durable du marché du travail, désocialisation.
    C'est pourtant un phénomène qu'il est possible de prévenir, à condition de donner une cohérence aux actions de tous les acteurs qui agissent dans le domaine. L'éducation nationale, les familles, les associations, les collectivités, chacun a un rôle dans la prévention de l'illettrisme. Il convient désormais de donner une impulsion nationale et d'accompagner la mise en cohérence du travail de tous les acteurs.
    L'illettrisme demeure une réalité relativement méconnue, que les pouvoirs publics ont tardé à appréhender. Le Premier ministre a fait de la lutte contre l'illettrisme la grande cause nationale de l'année 2013. Le Gouvernement entend ainsi prendre la mesure d'un sujet qui suppose un engagement fort et une action concertée des ministères concernés.
    […] »

Code du travail

Documents de l’éducation nationale

  • « Préparation de la rentrée 2014 », circulaire ministérielle n° 2014-068 du 20 mai 2014 :
    « […] II. Combattre les inégalités tout au long de la scolarité : […] 5. Favoriser la persévérance scolaire et poursuivre la lutte contre le décrochage scolaire : […]La maîtrise de la langue française joue un rôle déterminant dans la réussite scolaire. La prévention de l'illettrisme doit être au cœur des missions de l'éducation nationale, tant pour favoriser les apprentissages que pour contribuer à la prévention du décrochage tout au long des parcours des élèves (voir fiche annexe « Le plan de prévention et de lutte contre l'illettrisme »). […] »
  • Cadre national de principes et d’actions pour prévenir l’illettrisme, ministère de l’éducation nationale/ANLCI, janvier 2014.
  • « Prévenir l’illettrisme », circulaire ministérielle n° 2013-179 du 12 novembre 2013.
  • Agir contre l’illettrisme : l’École se mobilise ! – kit pédagogique, MEN, novembre 2013.
  • Projet académique 2012-2015, rectorat de Créteil, 2012.
    « Réussite : créer les conditions de la réussite de chaque élève
    1. Mettre en œuvre l’École du socle tout au long de la scolarité
    Disposition majeure de la loi d’orientation pour l’avenir de l’école, le socle commun définit les compétences indispensables pour poursuivre sa scolarité et favoriser l’insertion dans le monde social et professionnel. Pleinement inscrites dans les programmes d’enseignement, ces compétences allient connaissances, capacités, attitudes ; leur acquisition par tous nos élèves constitue notre première priorité. Au premier plan de ces compétences, savoir lire, écrire, compter établit un enjeu fondamental permettant de prévenir l’illettrisme et l’innumérisme.
    […]Nos objectifs
    • Permettre à chaque élève de maîtriser les fondamentaux : lire, écrire, compter
    - Renforcer l’efficacité de l’enseignement de la langue française ; prévenir l’illettrisme. […]
    Nos actions
    • Définir pour l’école du socle, et mettre en œuvre de l’école maternelle au collège un plan annuel de lutte contre la difficulté scolaire, proposant des pistes de travail et des actions concrètes à mener tant pour le français que pour les mathématiques et les sciences.
    • Dans le cadre de ce plan, qui intègre le plan académique de prévention de l’illettrisme, proposer et soutenir des actions spécifiques à mener à la maternelle, puis à chaque niveau de l’école et du collège sur la maîtrise du lire, écrire, compter.
    […] »

Textes de l’ANLCI

Rapport du CNFPTLV

Plans de la région Île-de-France